MUSIQUES ANCIENNES

Un regard sur notre passé

Des cordes en boyau , une posture d’équilibriste, dans les yeux des dorures rococos… nous voici dans un autre monde, une autre manière de faire, de jouer, de penser, d’écouter, de composer. Il s’agit de tendre l’oreille, loin des amplis et des machines. Siècles de lenteur, de splendeurs et de cruautés, temps de tous les excès, vous venez à nous au travers des traités, des manuscrits, des peintures…

Un instrument ancien, le violoncelle baroque

Jouer du violoncelle baroque, ce n’est pas seulement changer d’archet et de « tempérament » (l’accord de l’instrument). Peut-être est-ce aussi déroutant pour un violoncelliste « classique » qu’est déroutant pour un français de s’installer à Bruxelles puis-je insérer un son ? !

Tout est quasi semblable et pourtant, rien n’est pareil. Un écart infime sur la corde et voilà le La qui grince comme un chat malade. 10 minutes de répétition… le Sol a lâché. Et point de tendeurs sur le cordier, mesdames et messieurs ! Une bonne vieille cheville grinçante….

Des musiques à peine écrites, tout juste esquissées, il faut sans cesse deviner ! Inventer ! Remarquez, il vaut mieux savoir jouer avec les déductions quand les notes sont griffonnées à la plume…

image Monteverdi (comment mettre un bout du texte sur l’image pour cacher les défauts ?)

20 ans d’études académiques et vous vous rendez compte que vous ne savez pas vous débrouiller avec les ellipses d’une partition de Frescobaldi. Heureusement, étant déjà passée par la musique pop-rock et des scènes alternatives, j’avais quelques outils

dessin M ! Pulsation ferme, grilles dans l’oreille et dans les doigts, répétons inlassablement les diminutions de Rognoni ! Lien audio

Comme un recommencement

Pour moi, jouer du violoncelle baroque a été une sorte de nouvelle chance. Une découverte fabuleuse, une remise en question totale de mon rapport à l’instrument. Prenons déjà les jambes. Au violoncelle moderne, je n’avais jamais compris l’importance qu’elles pouvaient avoir. Tout au plus, je m’appliquais à les mettre où on m’avait dit, les pieds par terre et pas sous la chaise… Mais quand il s’agit de tenir l’instrument, sans pique, avec le corps entier, la donne est différente. Et j’ai commencé à réaliser dessin M qu’il allait falloir unifier tout ça. Jouer des jambes comme à la viole de gambe, créer un système d’opposition jambe gauche bras droit, devant derrière, haut bas, chaise corps etc. tel qu’on le découvre en méthode Alexander.

Respect du texte moderne/interprétation des implicites anciens

Je reviens au texte et à ce qu’il peut provoquer chez un musicien. J’avais été formée à aller au plus près de la notation, à respecter la chose écrite, au sens strict. La question s’est peu à peu posée pour moi en ces termes : suis-je devenue une automate à force de faire exactement ce qui est demandé ? Est-ce le sens que pratiquer la musique a pour moi ? En effet, j’avais constaté une nette tendance à la crispation, lorsque je m’évertuais à perfectionner, de manière compulsive, le résultat demandé par l’écrit – si ce sujet vous intéresse

Obsession de la justesse, de la durée, de la nuance, jusqu’à ne plus pouvoir poser un doigt devant l’autre, et de longues années de douleurs chroniques, puis le paroxysme : l’arrêt brutal de toute musique, faute de combattante ! Et un questionnement récurrent sur les liens oral/écrit dans la pratique musicale et l’enseignement, cf mémoire comment l’insérer ?

Grâce à la musique ancienne, j’ai découvert la possibilité de me re-amuser, de jouer, au sens propre. J’ai aussi retrouvé la liberté qui avait été la mienne sur les scènes de cafés et cabarets avec la chanteuse Dorothée Daniel. Et ce, dans un répertoire bourré de codes et de principes, mais aussi, merveilleusement ouvert et libre – à condition de ne pas plonger tête la première dans les traités sans jamais en ressortir ! Dessin M

Aujourd’hui, je voudrais jouer toutes les musiques ! Lien chat tout fou Et surtout, les rassembler. Ce qui m’intéresse dans l’art, et plus particulièrement en musique que je maîtrise le mieux, c’est le lien, la relation Ponge/sollers ? Jankelevitch ? Faire se toucher les styles, faire concorder les époques, s’étonner des différences et des similitudes, tenter des métissages… lien projet percu/cello

audio